L’horloge tourne, les minutes sont des heures…

À l’heure où je vous parle, il ne nous reste plus que 15 jours d’attente. 15 jours avant de rencontrer mon petit prince ! Plus que 2 petites semaines avant que ce petit être ne vienne chambouler nos vies…

Il se trouve que, pour cette grossesse, des raisons médicales sans gravité (que je n’évoquerais pas ici pour ménager les âmes sensibles ^^) ont obligé les médecins qui me suivent à fixer une date d’accouchement. Étrange, d’ailleurs, de savoir à l’heure près quand va survenir l’instant qui va changer nos vies.

Dans ces conditions, nous avons eu le temps de nous préparer. La valise est remplie de tout le nécessaire IN-DIS-PEN-SA-BLE pour moi et pour bébé. Le cosy et la nacelle ont été dépoussiéré. Le lit pour enfant remonté de la cave. La table à langer réinstallée. La garde-robe complétée grâce à des copines plus que généreuses. Les copains concernés prévenus pour garder notre plus grande pendant notre absence.

Mademoiselle E. trouvait le temps long jusque-là. Nous avons réussi à la faire patienter quelques temps en lui proposant de choisir un petit cadeau qu’elle offrirait à son petit frère pour lui souhaiter la bienvenue. C’est chose faite ! Elle a pris le temps de choisir avec soin une très jolie boite à musique-doudou absolument adorable. Reste plus que le paquet à faire !

Cadeau-naissance

Mais depuis fin Janvier, re-belote ! Les questions sur l’arrivée imminente du petit frère refont surface avec insistance. Elle sait très bien nous faire comprendre qu’elle en a marre d’attendre. À croire qu’on la mène en bateau et qu’on lui raconte des histoires depuis presque 9 mois ^^ Mais comment lui faire comprendre qu’il reste encore 30, 20 ou 10 jours avant de faire sa connaissance quand on n’a pas la notion du temps ?

Je crois que nous avons trouvé la solution : en évidence dans le salon, nous avons affiché un joli calendrier qu’elle a elle-même choisi. Chaque soir, avant d’aller se coucher, Mademoiselle E. coche la case de la journée écoulée. Elle prend plaisir à le faire. C’est même souvent elle qui me rappelle notre nouveau rituel du soir. Depuis, l’impatience s’est fait moins pressante. Et nous avons l’impression qu’elle visualise mieux le décompte entamé.

Calendrier

De mon côté, je ne cesse de fixer ce calendrier qui là, face à moi, en évidence. Je compte et re-compte les jours. Je crois que c’est à mon tour de me laisser gagner par l’impatience ^^ Hier, j’ai été prise d’une crise de « nidification ». Vous savez, cette crise qui consiste à tout nettoyer, ranger, dépoussiérer, javelliser chez soi à l’approche de la date fatidique : 17 chemises d’hommes repassées, une douzaine de carreaux de fenêtre nettoyés, 2 paires de rideaux lavés…

Il faut que je me ménage m’a-t-on dit ! Il ne faudrait pas que bébé veuille arriver avant la date choisie maintenant. Je m’oblige donc à rester au calme maintenant. Je me balade sur le net et découvre des merveilles de jolies choses, des blogs truffés de bons plans et de bonnes idées.

Allez ! Je vais me reposer ! Mais promis, je reviens vite avec une sélection de mignonneries toutes plus adorables les une que les autres.

xoxo

Publicités

5 réflexions sur “L’horloge tourne, les minutes sont des heures…

  1. J’ai rencontré la même problématique que toi avec une Chouquette qui n’a pas de notion du temps pour matérialiser le compte à rebours pour l’arrivée de Numérobis. Nous aussi on a adopté le calendrier 🙂 Je trouve ça touchant et rassurant qu’elles aient hâte de rencontrer le bébé.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s