Go to school

Le réveil n’a pas été si difficile, ce matin-là.

Je crois bien que nous étions tous les 2 réveillés avant qu’il ne sonne. Daddy Cool, en père attentionné, se précipite dans la chambre  de la Chouquette, encore profondément endormie. Pendant ce temps, je saute sous la douche, confiante sur la douceur avec laquelle il saura la tirer de son doux sommeil. Enfermée dans la salle de bain, je distingue vaguement les bribes de leur conversation. Je les imagine attablés, prenant leur petit-déjeuner. Lui, lui rappelant l’importance de cette journée et lui expliquant comment cela va se passer. Elle, l’écoutant d’une seule oreille, dans ses pensées et l’interrompant pour lui raconter ses rêves.

Une fois prête, habillée, maquillée, je pointe le bout de mon nez dans le salon. Ils sont tous les 2 là, en effet. S’interrompant net pour m’observer :

– « Bonjour Maman ! Je vais à l’école maternelle aujourd’hui ! »

Et voilà. Les papillons dans mon ventre, que j’avais réussi jusque-là à éviter, se mettent à virevolter intensément. Est-ce qu’elle sent ma fébrilité ? Mon stress ? Daddy Cool me regarde du coin de l’oeil et me sourit.

– « Oui, mon coeur. Tu vas rencontrer ta maitresse et te faire pleins de copines. Il faut te préparer, maintenant. »

Comme si le fait de prononcer cette phrase l’avait fait grandir d’un coup, ma Chouquette débarrasse sa table, range son bavoir, se précipite dans sa chambre et commence à s’habiller. Seule. Un petit coup de main pour mettre ses chaussures, puis elle attrape son petit sac-à-dos, vérifie que Harper y soit toujours, enfile son manteau et se place devant la porte d’entrée. Nous lui faisons comprendre qu’elle va devoir patienter car nous sommes en avance.

Finalement, nous prenons le chemin de l’école. Accrochée à la main de Daddy Cool, elle parle ! Beaucoup ! Pose des questions. Pourquoi ? Comment ? Elle regarde partout autour d’elle. Commente chaque feuille tombée par terre. Observe chaque personne croisée. Pointe du doigt le moindre petit cailloux posé par terre. S’interroge sur la présence de la lune dans le ciel à cette heure. Nous voilà devant la porte de l’école. De jeunes écoliers et leurs parents ont déjà commencé à se rassembler. Certains enfants pleurent. Ce qui a pour effet d’intriguer la Chouquette qui, pour le coup, ne parle plus. Je crains le pire… Elle finit par se retourner vers moi et me dit :

– « Pourquoi il pleure, le garçon ? C’est bien l’école et la maîtresse, elle est gentille ! »

Quelle maturité, ma Chouquette ! Je suis trop fière d’elle ^^

L’heure de découvrir sa classe a sonné. Le seuil a peine franchi, elle se précipite vers les jeux, les livres et autres ateliers dispersés dans le fond de la pièce. Absorbée par ces nouveautés, elle ne nous adresse ni un regard, ni un sourire, ni un au-revoir… Mon petit coeur se brise en 1000 morceaux. Je l’appelle, toujours rien. À force d’insister, elle vient, en trainant les pieds, nous déposer un baiser si furtif sur la joue que nous ne pouvons pas en profiter. Ce fût si rapide que nous n’avons pas réussi à l’attraper pour la serrer dans nos bras. Nous décidons de nous éclipser.

J’ai un noeud dans la gorge quand même. Sur le chemin du retour, j’essaie de me convaincre que c’est mieux comme ça. Qu’elle s’adapte vite. Qu’elle est autonome. Qu’elle n’a pas pleuré, elle, au moins. Que je suis fière d’elle. Mais mon bisou !!! QUAND MÊME !!

Ce matin là était un peu spécial. Ce matin là, ma Chouquette est devenu Mademoiselle E.

xoxo

✯✯✯

Depuis, pas de cris, pas de larmes. Mademoiselle E. saute de 
joie à l'idée d'aller à l'école tous les matins. Elle est 
même la première à consoler les écoliers qui ont du mal à 
laisser partir leurs parents. En ce début de semaine, nous 
avons entrepris de tester la cantine. Affaire à suivre donc...
Publicités

4 réflexions sur “Go to school

  1. Coucou ! J’en reviens pas, car j’aurais pu écrire cet article tellement la rentrée de Teo s’est passe exactement de la même façon que ta fille. J’adore. Et nous aussi on devrait tester la cantine dans pas longtemps car il réclame.
    Super en tout cas!

    • Heureusement, beaucoup de parents l’ont vécu comme nous 😉 Et j’avoue que je préfère être de ceux là plutôt que d’être désarmée face aux pleurs. Félicitations à Téo qui a bien géré la chose aussi ! Il devrait adorer la cantine, j’en suis sûre.

  2. félicitations à Mademoiselle E, petite écolière!Et aussi aux parents à qui j’adresse de gros bisoussssss!l’école c’est trop chouette 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s