Raconte-moi maîtresse…

J-1 avant le grand jour !

Tout l’été, la Chouquette aura parlé de ce grand jour avec empressement. Tous les soirs en allant se coucher, elle nous demandait : « Je suis grande maintenant. C’est demain que je vais à l’école maternelle ? »

Nous avons profité de ces 2 derniers mois pour se préparer… Doucement…

Cependant, à la veille de cette rentrée, je dois bien avouer que j’ai encore de nombreuses interrogations. J’ai la chance d’avoir dans mon entourage une amie adorable, attentive, toujours de bons conseils et maîtresse de surcroît ! Elle m’a donné une multitude de petits conseils afin que ce grand jour se passe au mieux pour les parents comme pour les enfants. Et comme Pauline a le coeur sur la main, elle a accepté que je partage avec vous les coulisses d’une rentrée scolaire.

✯✯✯

Peux-tu te présenter et préciser ton parcours pour mes lectrices qui ne te connaisse pas ?

Je m’appelle Pauline, j’ai une licence de lettres modernes. J’ai préparé le concours de professeur des écoles à l’IUFM (Institut de Formation des Maîtres) pendant un an. Une fois le concours obtenu, j’ai suivi une formation pendant encore une année (entre théorie et pratique avec des stages).

Puis ça a été le grand saut dans une classe, une « vraie » classe à moi. Pas la plus simple pour débuter car j’ai été affectée dans une CLIS (Classe d’Intégration Scolaire). C’est une classe dans une école primaire qui accueille des enfants handicapés.

Puis j’ai fait des remplacements en tant que titulaire remplaçant pendant 2 ans, ce qui m’a permis de découvrir des classes, des écoles et de niveaux différents. Cela a été très formateur, il fallait s’adapter vite, se faire respecter.

Et maintenant c’est ma troisième rentrée dans mon école maternelle. Cette année j’ai des petits/moyens. La maternelle a été un choix pour moi.

En tant qu’institutrice des écoles, comment vis-tu chaque rentrée ?

Chaque rentrée est toujours source de stress et en même temps d’impatience. J’ai hâte de découvrir ma nouvelle classe. Septembre est un mois motivant, c’est le début d’une histoire entre la maitresse et les élèves, une nouvelle histoire à écrire…

La rentrée est-elle stressante aussi pour les maîtresses ? Comment te prépares-tu ?

Depuis fin mai, on commence à préparer notre classe. Cela débute avec la répartition des élèves, puis la construction d’un nouveau projet.

Et puis juste avant la rentrée, on a toujours une petite montée d’adrénaline. Ensuite ça roule.

Comment fais-tu pour, à chaque rentrée, te familiariser au plus vite avec les enfants et les rassurer ?

Je prends le temps de parler aux parents quand ils accompagnent leur enfant, après je fais connaissance avec les élèves. Je leur laisse trouver leurs marques dans la classe, je rassure ceux qui en ont besoin. C’est dur de quitter papa et maman, alors il faut prendre le relais.

Et puis, il y a le matériel qui aide, dès leur arrivée, leur porte-manteau et leur casier, leurs chaussons et leurs cahiers sont prêts avec leurs prénoms. La classe c’est aussi un peu chez eux…

Comment gères-tu la séparation le matin de la rentrée ?

Les parents accompagnent les enfants dans les classes le premier jour (surtout pour les petits). C’est important qu’il y ait cette transition. Il ne faut pas que l’enfant ait l’impression qu’on l’abandonne à l’école. D’ailleurs il y a toujours un temps d’accueil à l’école maternelle à l’arrivée du matin. Les enfants peuvent jouer, faire un dessin ou puzzle. C’est le passage entre la maison et la classe  un peu comme un sas.

Et puis tout doucement, on invite les parents à partir, à faire un dernier bisou, et surtout à bien expliquer qu’ils reviennent tout à l’heure.

Mais chez les petits, cela n’empêche pas les pleurs… Alors on les prend un peu avec nous par la main, on essuie les larmes.

Selon toi, comment préparer au mieux un enfant à sa 1ère rentrée ? Qu’est-ce qu’il faut ou ne faut surtout pas faire ?

En lui parlant ! Comme tu le dis dans ta question, une rentrée (et d’autant plus la première) se prépare.

Si cela est possible, l’enfant peut venir dès l’inscription. Ensuite,  il ira visiter l’école, rencontrer sa future maitresse.

Une bonne manière d’aborder le sujet est la lecture d’albums de jeunesse qui traitent ce sujet (« Petit ours brun va à l’école » par exemple). On y découvre l’univers scolaire et ses codes. L’enfant pourra même poser des questions, évoquer ses peurs ou ses craintes.

Et puis, il faut avoir les bons « outils ». L’enfant prendra du plaisir à choisir ses affaires de rentrée (ses nouvelles baskets qui courent vite), son cartable. Et cela lui permettra aussi de se projeter dans son nouveau statut d’écolier.

Et quelques temps avant le jour J, il faut commencer à compter les dodos. La veille, on prépare sa tenue et son cartable (avec le doudou à ne pas oublier). Le matin, il faut prendre des forces avec un bon petit déjeuner.

Plus on prépare, mieux l’enfant se sentira prêt.

Que dirais-tu aux parents inquiets pour les rassurer ?

Que tout va bien se passer. Que les pleurs, c’est impressionnant mais une fois la porte de classe fermée, cela ne dure pas très longtemps. Et que au final leur petit bout va s’épanouir à l’école, faire des rencontres, des découvertes….grandir ! Souvent ce sont  les parents qui sont plus anxieux que les enfants !

Des enfants qui vivent mal l’école, cela existe-t-il ?

Pour ma part, en maternelle je n’ai pas rencontré d’enfants qui vivaient mal l’école.

Dans ma classe, mon objectif numéro 1 est qu’ils aient envie de venir à l’école, et qu’ils viennent avec le sourire. Et cela se met rapidement en place !

Que se passe-t-il une fois tous les parents partis ?

On découvre la classe, le matériel, les jeux, les copains, les adultes. Puis on passe aux toilettes et on s’habille pour profiter de la récréation. Après c’est l’heure de l’histoire, et finalement la matinée est déjà finie, les papas et mamans arrivent.

Quels sont les moments que tu préfères à la rentrée ?

C’est surtout de revoir mes anciens élèves. Ils ont souvent bien grandi et sont contents de revenir nous voir. Et puis aussi, c’est commencer un nouveau projet, cette année j’ai choisi le thème des métiers « Quand je serai grand, je serai… «  !

Chaque année, il change, je réadapte mon travail comme ça pas de lassitude.

Quels sont ceux qui t’agace le plus ?

Je dirai quand le réveil sonne !

Est-ce que cette rentrée à quelque chose de spécial pour toi ? Pourquoi ?

Spéciale, oui ! Car c’est cette année aussi que mon neveu doit commencer l’école. Alors j’essaie de me dire que cela doit être magique pour lui et de faire en sorte que ce le soit aussi pour mes petits loulous. C’est tellement important de bien démarrer !

Et puis, j’ai l’impression (après mes 5 rentrées), d’avoir trouvée ma place. Je suis bien dans mon école et dans ma classe. Je m’amuse dans mon travail, prend du plaisir à concevoir des activités, et à voir mes élèves apprendre pleins de choses. J’ai envie de leur donner le maximum.

Etre « maicresse » c’est passionnant et tellement enrichissant !

✯✯✯

Un très très grand ♥ merci ♥ à toi Pauline qui a pris sur ton temps très chargé, en cette veille de rentrée, pour nous rassurer et nous mettre en de bonnes conditions. Grâce à toi, je suis certaine que ce mois de Septembre se passera divinement bien.

xoxo

Publicités

2 réflexions sur “Raconte-moi maîtresse…

    • Tout s’est passé à merveille ! Certainement grâce à tes conseils 😉 À peine un regard dans notre direction pour nous dire Au-revoir… Finalement, c’est plus dure pour nous, je crois. Héhé !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s